La surdité néonatale est un handicap dont la fréquence est importante : 800 à 1000 nouveau nés chaque année en sont atteints en France. Ce nombre augmentera encore avant l'âge de deux ans à cause d'affections ou d'accidents survenus après la naissance.

Ce handicap est pourtant méconnu car il est peu visible !

 

A l'heure actuelle, il peut s'écouler des mois, voire des années, après la naissance avant que la surdité ne soit détectée et prise en charge.

Pourtant les conséquences sont importantes :

  • La surdité affecte la capacité à entrer en communication 
  • elle rend très difficile l’apprentissage de la langue, orale et écrite.
Seule une prise en charge précoce (dans les premiers mois de la vie), adaptée et à long terme peut permettre aux enfants sourds d’accéder au langage, au même développement cognitif et aux mêmes filières d’enseignements que les autres enfants.
__________________________________
Il exite 3 types de surdité :
  • la surdité de transmition
  • la surdité de perception
  • la surdité mixte

 

La surdité de transmition :

La surdité de transmission est causée par une déficience au niveau de l'oreille externe ou de l'oreille moyenne.

La surdite de transmission

Les informations sonores sont bloqués par un obstacle, soit au niveau de l'oreille externe (le conduit auditif externe), soit au niveau de l'oreille moyenne (le tympan ou les trois osselets : marteau, enclume et étrier).

Diverses causes : bouchon de cérumen, corps étranger, otites chroniques, otospongiose (calcification qui réduit le mouvement de l'étrier)...

Ce type de surdité est difficile à detecter car elle n'est jamais totale (surdité légère à moyenne). Mais cela suffit pour que l'enfant atteint de perte auditive soit gêné considérablement dans ses apprentissages .

La surdité de transmission peut souvent être traité par voie médicale ou chirurgicale (petite oppération dans le cas d'une otospongiose par exemple). Mais il est possible, en cas d'échec de ces traitements, d'utiliser des prothèses auditives destinées à amplifier les sons.

 

 La surtité de perception :

La surdité de perception est liée à des lésions de l'oreille interne ou du nerf auditif (surdité de perception cochléaire ou rétro-cochléaire).

La surdite de perception

Surdité de perception cochléaire : lorsqu'une partie des cellules ciliées est déficiente. La cochlée ne peut donc plus transformer l'information sonore qu'elle reçoit de l'oreille moyenne en impulsions nerveuses véhiculées par le nerf auditif jusqu'au cerveau.


Surdité de perception rétro-cochléaire : lorsque le nerf auditif est atteint. Le nerf auditif est incapable de transmettre les impulsions nerveuses jusqu'au cerveau.

  La surtité mixte :

Elle est fréquente. C'est la combinaison d'une surdité de transmition et d'un surdité de perception.

 

 

 Les niveaux de surdité :

Il existe différents degrés pour exprimer la surdité.  On calcul le niveau de surdité en faisant la moyenne  de la perte d'audition sur les fréquences conversationnelles (500, 1000, 2000 et 4000Hz) et ce, sur la meilleure des deux oreilles :

pA = p.dB 500+ p.dB 1000 + p.dB 2000+ p.dB 4000 Hz

                                                   4

 

  • Surdité légère (20-40dB) : La parole est perçue à voix normale, mais difficilement perçue à voix basse ou lointaine. Cependant la plupart des bruits familiaux sont perçus
  • Surdité moyenne (40-70dB) : La parole est perçue si on élève la voix. Le sujet comprend mieux en regardant parler (en utilisant la lecture labiale). Quelques bruits familiers sont encore perçus.
  • Surdité sévère (70-90dB) : La parole est perçue à voix forte près de l'oreille. Seuls les bruits forts sont encore perçus.
  • Surdité profonde (90dB-120dB) : La parole n'est plus du tout perçue. Seuls les bruits très puissants sont perçus.
  • Surdité totale ou Cophose ( >120dB) : Rien n'est perçu.